Fondée en Mars 2005, cette association a pour but de fournir une aide humanitaire aux populations d’Afghanistan, en particulier dans le domaine éducatif et d’organiser des rencontres culturelles et d’information sur l’Afghanistan.

Assemblée générale

2 février 2013

Rapport moral : année 2012  - (par la présidente : Nafissa)

Le rapport moral doit présenter l’état de l’association.

Trois critères permettent de dire que l’association ne se porte pas mal :

D’abord, le nombre des adhérents : 85  en 2011, 81 en 20012, le chiffre se stabilise depuis plusieurs années.  Avec quelques efforts, nous devrions pouvoir atteindre la centaine.

Autre critère : l’argent récolté et utilisé à aider les élèves en Afghanistan : depuis deux ans, c’est 6000 euros qui  sont confiés à l’association par ses membres.

(en intégrant la somme consacrée aux parrainages)

Les adhérents augmentent spontanément leurs dons. 20 % des adhérents donnent plus que les 20 euros habituels, et souvent des sommes importantes.

Enfin les réunions publiques : une dizaine par an, ce qui est important pour une toute petite équipe.

Plusieurs problèmes se posent cependant :

d’abord la faiblesse numérique de l’équipe d’animation. Il faut saluer le travail de José Motta pour les parrainages, et d’Alain Barnier pour l’alimentation du site, de Valérie pour la trésorerie,  mais nous avons certainement encore beaucoup d’efforts à faire pour déléguer des tâches. Quand nous allons dans différentes régions de France, nous constatons qu’il y a des équipes de 15 à 20 personnes qui travaillent ensemble pour préparer une soirée…

Il faut que nous apprenions à travailler de cette façon là. Que ceux qui ont de l’énergie se fassent connaître.

On nous dit que la plupart des petites associations tournent  grâce à l’engagement de 2 ou 3 personnes, mais cela ne nous console pas…

Ensuite, le développement national hors région PACA Cette année, le nombrede nos adhérent hors région PACA dépasse le nombre de nos adhérents en région. Cela se voit dans les assemblées générales : beaucoup de membres habitent très loin de Marseille et ne peuvent pas venir aux AG. Cela est du au nombre de réunions organisées hors région, nous y trouvons des gens intéressés et des adhérents. Rien dans les statuts n’interdit de faire des adhérents en dehors de la région, mais les énergies seraient plus faciles à concentrer si les membres n’étaient pas géographiquement aussi éloignés.

Enfin, l’aide aux jeunes afghans de Marseille est une activité très différente de l’aide humanitaire aux populations d’Afghanistan. En forçant un peu, on pourrait dire que ce sont deux métiers qui n’ont rien à voir. L’aide aux afghans de Marseille se fait essentiellement par les cours de français, l’aide aux dossiers de demande d’asile, et l’accompagnement quotidien : aide à la rédaction de divers papiers administratifs, par exemple. C’est un bénévolat qui demande des compétences d’enseignant, des compétences juridiques, et qui ressemble à un travail d’assistante sociale.  Nous suppléons les assistantes sociales, les traducteurs, les accompagnateurs sociaux  qui sont en nombre très insuffisant. Nous apprenons à connaître mieux ces milieux et à acquérir des compétences. Nous mesurons d’une manière plus exacte les difficultés.

Mais nous sommes encore loin de ce qui, nous espérons, se produira un jour : la constitution d’une communauté d’origine afghane assez nombreuse, assez organisée et assez solidaire pour prendre en charge une partie de ces tâches d’accueil et d’intégration.  Il faut plus de 10 ans pour qu’un migrant se fasse une place, trouve un travail, fonde une famille. Et il faudrait ensuite qu’il ait du temps à consacrer à une association ! C’est difficile. Nous sommes conscients que cela prendra des années, peut-être 10 ans,  peut être 15 ans, pour relier les deux bouts du pont que nous avons lancé : l’aide à l’intégration des migrants afghans en France, et l’aide aux afghans les plus déshérités d’Afghanistan.

Cela prendra du temps, peut-être n’y parviendrons nous pas, mais c’est un défi à relever.

Joomla SEF URLs by Artio
Compteur d'affichages des articles
66126