Fondée en Mars 2005, cette association a pour but de fournir une aide humanitaire aux populations d’Afghanistan, en particulier dans le domaine éducatif et d’organiser des rencontres culturelles et d’information sur l’Afghanistan.


 

 

NAORUZ 2014

 

    Notre fête de Naoruz a eu lieu le 21 mars au soir. C’était déjà la neuvième. Le public : quatre-vingt français intéressés par l’Afghanistan et quarante jeunes migrants d’origine afghane se sont retrouvés pour fêter ensemble l’année nouvelle. Il a fallu malheureusement refuser des demandes pendant toute la dernière semaine pour respecter les normes de sécurité.

    Nafissa  a accueilli nos hôtes en rappelant les objectifs de l’association : venir en aide aux populations afghanes les plus déshéritées, en particulier dans le domaine de l’éducation  (aide en matériel aux écoles et aux lycées).  Nous aidons aussi  vingt jeunes, garçons et filles, à poursuivre leurs études en Afghanistan.

    En France, la contribution de l’association consiste à proposer des cours de français pour les jeunes migrants, et à aider à la rédaction de dossiers de demande d’asile.

    Nos amis  Jawad et Amelia ont présenté l’origine, le sens et les coutumes traditionnelles de la fête du jour du printemps  (Naoruz : le jour nouveau)

    Un loto convivial a ensuite été organisé : nos remercions notre amie Danièle  qui a bien voulu nous aider à organiser ce loto, apprécié de tous. Neuf heureux gagnants se sont partagé des lots divers.

    Un « défilé de robes afghanes » a ensuite eu lieu : jeunes gens et jeunes filles ont traversé la salle en mettant en valeur des vêtements de diverses régions.

(vous verrez tout cela dans la rubrique photos Naoruz 2014)

    Le repas a été servi après : au menu : la soupe Ash  (prononcer Auch), du riz kabouli, des boulettes de viande (Kofta), les « sabzi »  (épinards) traditionnellement servis à Naoruz.  En dessert, le flan sucré « ferni »

    Notre ami Habibullah a ensuite dirigé la danse traditionnelle (Atan) , puis des danses modernes  ont occupé la fête jusqu’à la fermeture.  Une fête réussie de l’avis général. Nos préoccupations et nos inquiétudes concernant l’Afghanistan sont grandes, et notre présidente l’a rappelé en faisant mémoire des attentats  et des violences.

    Mais par la fête nous voulons signifier que l’espoir vit toujours, et qu’il doit se célébrer particulièrement à Naoruz, la fête du printemps, des réconciliations et des nouveaux départs.

 


Joomla SEF URLs by Artio
Compteur d'affichages des articles
153373
Liens web
12